Un sol chaleureux et résistant, adoptez la fibre coco.

Le sol en coco est un sol souple à base de fibres végétales comme le Sisal ou le Jonc de mer.

Imputrescible, esthétique, confortable et isolant, ses nombreuses qualités ne peuvent que vous séduire.

*Avantages et inconvénients du coco :

Il est issu particulièrement de l’écorce et des fibres qui composent la noix de coco.

La coco possède de nombreux atouts :

-Très résistant à l’usure

-Imputrescible et résistant aux taches

-N’absorbe pas la poussière

Chaleureux, esthétique avec ses différents coloris, il sera mettre en valeur votre décoration intérieure.

-Propriétés antibactériennes et antistatiques

Ce matériau émane une ambiance zen et exotique.

*Inconvénients du coco :

Il ne supporte pas la présence de l’eau. Dans l’espace salle de bains, le jonc de mer sera davantage trouvé sa place, qui plus est a besoin de ce milieu humide pour préserver sa beauté.

Le coco présente un tissage plus grossier et irrégulier que le sisal. Elément à prendre en considération pour une parfaite harmonie.

Comment poser un sol en coco ?

De par sa résistance à l’usure et son caractère adhérent, le sol en coco convient parfaitement aux pièces aux forts passages (couloir/entrée/escalier) ainsi qu’aux pièces avec des grands volumes.

La pose d’un sol en coco est identique à celui d’une moquette classique.

Le sol doit être propre, plat, lisse et surtout sec.

Si le sol ne présente pas une planéité, il faudra songer à faire un ragréage afin de niveler celui-ci.

Le coco peut être positionné sur un autre revêtement avec l’unique condition de déposer une couche préparatoire en caoutchouc.

Lors de la pose du coco, déroulez la moquette au sol, laissez remonter quelques centimètres sur les plinthes. Fixez-la au sol avec de la colle acrylique puis marouflez pour chasser l’air et pour bien l’aplanir.

Comment nettoyer et entretenir un sol en coco ?

ATTENTION :  Il ne faut jamais laver un sol en coco avec de l’eau mais utiliser un shampoing sec, si le sol est très sale.

Pour un entretien écologique, du bicarbonate de soude ou de la terre de sommières feront très bien l’affaire.

Un dépoussiérage régulier en passant l’aspirateur suffira à assurer son entretien.